Participer à un stage

Il y a essentiellement quatre niveaux d’intervention :

  • Responsable d’un stage – cela signifie, avant le stage : proposer un thème, régler les questions de date et de salles, penser aux ateliers à proposer et à une équipe d’encadrement ; pendant le stage : assurer une conférence d’accueil et de présentation du sujet et des ateliers, assister aux exposés des élèves le mardi après-midi ainsi qu’à la présentation des posters et suivre avec recul le travail des élèves en petits groupes.
  • Professeur – cela signifie, avant le stage : nous contacter : joan.milles@math.univ-toulouse.fr, s’occuper des repas pour les élèves et, si besoin, du logement et du transport ; pendant le stage : gérer les arrivées des élèves, naviguer entre les différents groupes pendant les phases de réflexion et s’intéresser au thème.
  • Encadrant (doctorant) – cela signifie, avant le stage : s’intéresser au thème proposé ; pendant le stage : assister à la conférence d’accueil puis prendre en charge 2/3 groupes de quatre élèves pour les aider à avancer sur l’atelier choisi. Cela necessite une présence plus ou moins continue pendant les trois jours. On prévoit en général trois encadrants par stage.
  • Élèves – cela signifie, avant le stage : parler à son professeur des stages Hippocampe pour le pousser à organiser une expérience de rêve ; pendant le stage : venir au stage et découvrir la recherche avec engouement !

Ainsi, être responsable d’un stage et l’organiser demande un investissement avant le stage lui-même ; surtout pour réfléchir au thème et à la manière de lancer des ateliers intéressants. Faire venir sa classe nécessite de prévoir l’événement avec son lycée. Encadrer simplement un stage ne demande du temps que pendant le stage proprement dit. En effet, il vaut mieux encadrer avec une certaine naïveté ; nous avons en général assez de recul pour guider les élèves, leur donner des pistes, … Le but n’étant jamais de leur « donner » des réponses toutes faites. Encadrer un stage avant d’en organiser un permet de se rendre compte du fonctionnement (mais ce n’est pas nécessaire). Participer à un stage en tant qu’élève ne nécessite aucune préparation, il suffit de venir avec sa curiosité et son ingéniosité !

Détails pratiques

Horaires

Les stages commencent en général le matin à 9h et finissent le soir à 17h. Le rendez-vous du matin est en général dans le hall du bâtiment 1R3.

Déjeuners

Aller déjeuner tôt (avant 12h) permet d’éviter l’affluence au RU. Il est nécessaire d’acheter des tickets en avance au CROUS – Téléphone : 0562256209 – Email.

Ateliers en salles

Les salles utilisées sont souvent celles de l’IREM et du bâtiment 1R2. S’il n’y a pas assez de salles disponibles, nous utilisons les salles du bâtiment 1R1. Des salles proches les unes des autres facilitent le passage d’une salle à l’autre. Gérer 2/3 groupes est raisonnable, au-delà c’est plus difficile.

Logement

Pour les élèves venant de loin, il est possible de dormir sur Toulouse. Voici quelques idées (2014) :

  • CROUS – Téléphone : 0562256203 (Mme Lafaurie) – 22 euros (peu de disponibilité avant le mois de mars, pas de disponibilité en septembre-octobre ou janvier-février),
  • CREPS – Brochure (2013) – Email,  20,70 euro la nuit (petit déjeuner inclus), 28,10 euro : nuit, pdj + 1 repas,
  • Auberge de jeunesse (Jolimont) – Mail (Mme Guitard, mais il vaut mieux téléphoner) – Téléphone : 0534304280,
  • La petite auberge de Saint Sernin – entre 22 et 25 euros la nuit (petit déjeuner inclus),
  • Formule 1 Ramonville – 27 ou 29 euro la nuit,
  • ENAC,
  • Internat de lycée, …

Pour les élèves venant de moins loin, il est possible de prévoir des cars. Les élèves venant de Toulouse utilisent en général le métro ou leur propre moyen de transport.

Coût

  • Les repas : 5,49 euros par élève et par repas et 7,24 euros pour les encadrants,
  • Le transport en car éventuel. Exemple : de l’ordre de 1000 euros pour les cars (Albi) payé pour moitié par les élèves (15€/p) et par l’Association des parents d’élèves,
  • Le logement éventuel (voir les propositions plus haut).